banG ! Studio graphique créatif | agence de communication 360° | agence de publicité | agence web | 4920 Remouchamps | Aywaille | Sprimont | Liège | Belgique

Un bon networking commence par un bonjour ou un bonsoir !

Un bon networking commence par un bonjour ou un bonsoir !

04/01/2016
Lorsque le moment d'entrer dans l'arène est arrivé et qu'après un rapide tour d'horizon aucun visage familier n'apparaît, un léger stress pourrait survenir chez certains d'entre nous.
Pour peu que vous n’ayez eu le temps de préparer correctement votre networking, vous ne savez même pas qui est présent.

A ce moment, vous pourriez vous poser certaines questions.
Comment vais-je entrer en contact avec des personnes inconnues ? Bien qu’elles soient présentes pour les mêmes raisons que moi : accroître son réseaux et établir un contact commercial intéressant.
Comment vais-je être remarqué et surtout pas oublié ?

Pour une partie d'entre nous, cet exercice peut sembler délicat, et couplé à un zest de timidité, un networking peut se transformer en véritable calvaire et s’avérer totalement inutile.

Dès lors comment engager la conversation et optimiser une discussion qui peut souvent être relativement courte ?

Partez du principe que la plupart des participants sont dans la même situation que vous.
En générale, il est plus facile de faire parler quelqu’un de quelque chose qu’il maîtrise (son métier, son entreprise, ses produits, ses passions,...), plutôt que de vous écouter lui expliquer que vous êtes le meilleur, que votre entreprise ou votre produits correspondent exactement à ce qu’il a besoin, vous n’en avez aucune certitude.

Selon Don Gabor, écrivain, coach et conférencier (http://www.dongabor.com/) , voici 3 étapes pour introduire une conversation :

1) Soyez le premier à vous présenter et posez une question ouverte facile.
En prenant l’initiative d’être le premier à vous présenter, vous prenez les commandes de la discussion. Poursuivez en posant une question ouverte facile en rapport avec l’environnement direct dans lequel vous êtes. Par exemple :

Que pensez vous de cet endroit ?
Comment connaissez vous notre hôte ?
Pouvez vous m’expliquez comment…. fonctionne ?
Comment avez vous découvert ce networking ?

2) Respectez la distance de confort.
Dans certaines cultures et chez certaines personnes, la distance de confort pour une communication avec une nouvelle connaissance peut varier.
En vous tenant trop prêt de votre interlocuteur, il pourrait se sentir oppressé et ressentir une forme d’agression. Dans ce cas, Votre discours passera au deuxième plan derrière un malaise qu’il sera difficile de corriger par la suite.
Si vous vous tenez trop éloigné, vous risquez de laisser un autre interlocuteur venir s’interposer entre vous. De plus, si l’environnement sonore s’avère bruyant, vous risquez de devoir répéter plusieurs fois votre discours, ce qui peut irritez et rendre impatient votre interlocuteur.
En général, une distance d’1,5 - 2 mètres (un peu plus d’une distance de bras) est idéal.

3) Mémorisez et utilisez le nom ou le prénom de votre ou vos interlocuteurs.
Lorsque vous vous présentez, il est important d’être très attentif aux différents noms et prénoms de vos interlocuteurs que vous utiliserez au cours de votre discussion.
Votre habilité à mémoriser rapidement les noms va considérablement augmenter l’attention des personnes concernées au contenu de votre conversation et impressionnera vos nouveaux contacts.
Voici comment Don Gabor recommande de faire pour mémoriser rapidement le ou les prénoms de personnes qu’il vient juste de rencontrer :

· Au moment des présentations, il se concentre uniquement sur le nom (prénom) et le visage.
· Il répète immédiatement le nom pour être certain d’avoir bien compris et s’il y a une erreur, il demande à la personne de bien vouloir le répéter.
· Il pense rapidement à quelqu’un qu’il connaît avec le même prénom.
· Il cite de temps en temps le nom durant la conversation, et clôture toujours la discussion en utilisant le nom de la personne qu’il vient de rencontrer.

Une fois que vous avez engagé et maîtrisé la conversation, vous avez les cartes en mains.
Faites parler votre interlocuteur, vous détecterez plus rapidement et de manière plus fiable si vous pouvez proposer une solution à un besoin mentionné.

En exploitant au maximum le bonjour et le bonsoir de cette méthode, il est probable que plusieurs portes s’ouvriront plus volontier !